Ballan-Miré
Ballan-Miré
Oswiecim
Oswiecim
Zarasai
Zarasai

 Les contraintes inhérentes au covid 19, ne nous ont pas permis d'organiser cette année notre fête de la gastronomie en 2020. Nous le regrettons et vous donnons rendez-vous le 26 septembre 2021.

 

 

Cette année, notre Comité de Jumelage n’a pas pu se rendre aux commémorations de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau le 27 janvier, compte-tenu de la crise sanitaire qui l’interdisait. Habituellement, tous les ans, nous avions envoyé une délégation à cette manifestation. Les responsables de ces commémorations ont préféré une commémoration à distance par l’intermédiaire d’une vidéo conçue en amont et diffusée par le web et YouTube plus ou moins à l’heure à laquelle elles avaient lieu habituellement. Dommage qu’aucune traduction n’ait été prévue pour l’intervenant polonais qui en présentait les grandes lignes. Pour les autres intervenants, nous avions une traduction (sous-titrage en anglais) ceux qui ne comprenaient pas l’anglais pouvaient encore s’en tirer et comprendre, vu le sujet évoqué. Nous avions demandé à la municipalité de proposer la diffusion de cette manifestation en mairie, ce qu’elle a fait et nous l’en remercions. Nous étions donc sept du comité, à y assister, plus N. Nowak au titre de conseillère, aussi : A. Metay et plusieurs autres conseillers : j, Fayolle, D. Tieurcelin, E. Jego, S. Blesson.

Une réflexion personnelle : Je doute fort que les gens ne connaissant ces 2 camps – et ils étaient quelques-uns – qu’au travers d’émissions télévisées spécialisées en évocations historiques, aient bien conscience de l’ambiance du lieu, des souffrances, au-delà de l’inimaginable, subies par les déportés, en ce lieu maudit. S’imaginer l’hiver par moins 20°, bien chaussés, chaudement habillés, alors qu’eux étaient nus et décharnés.

C’était tout de même mieux que ceux qui – quelques touristes irrespectueux, ça existe ! – se prennent en selfie devant l’entrée d’Auschwitz avec en toile de fond, outre les bâtiments restants, l’inscription bien connue sur le fronton de la porte d’Auschwitz : « arbeit macht frei »

L’essentiel était d’être présents et de ne jamais oublier !

 

 

 

 

 

 Notre Brocante le 9 mai prochain sur le parking du complexe sportif de La Haye, n'a pu avoir lieu compte-tenu du contexte épidémique. Nous espérons retrouver les habitués l'an prochain.

 

 

 

 

 

 

Le 24 janvier avait lieu notre Marché aux Truffes.

il a eu un beau succès malgré le froid et le mauvais temps. nous avons accueilli plus de 400 personnes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos amis polonais sont venus participer au 16 e ekiden de Touraine 2019, et ils n'ont pas fait de la figuration: 137 éme sur 300 équipes engagées !

 

 

 Vous pouvez voir les photos qui ont été faites lors de cet  événement en cliquant sur "Marché aux truffes 2018" se trouvant ci-dessous.

 Marché aux truffes 2018

 

 

  

 

 

Au cœur du pouvoir européen !

 

Le comité de jumelage de Ballan-Miré – Rencontres et Confluences organisait les 13 et 14 novembre une visite du parlement européen, avec l’aide de notre Députée européenne Angélique Delahaye. Ce n’était pas la première fois que ce voyage avait lieu, puisqu’en 2015 des adultes avaient déjà fait cette visite. Cette fois-ci, l’organisation était destinée aux élèves de 3e du Collège René Cassin.

Après un peu plus de 3 h 30 de voyage, le TGV les déposait en gare de Strasbourg, soit en début d’après-midi, où ils avaient rendez-vous pour la visite proprement dite du Parlement européen. Ensuite, notre Députée européenne Angélique Delahaye accordait au groupe une entrevue où ils purent lui poser toutes les questions préalablement élaborées avec l’équipe éducative, pour faire qu’ensuite un rapport détaillé puisse conclure ce séjour.

La première journée se terminait et un repos bien mérité attendait tout le monde à l’Auberge Ciarus.

Le deuxième jour fut lui aussi chargé. Il commença par un jeu de piste dans le quartier de l’Europe très motivant, car il leur facilitait, par le jeu, la compréhension des composants européens tel, les dates importantes, les devises, les langues, l’historique de la construction européenne, les différents pays, la citoyenneté européenne et les droits qu’elle apporte, etc.  Fort de toutes ces connaissances, il était temps pour eux de se sustenter et pour cela, rien de tel que le plat traditionnel de la cuisine alsacienne : une flammekueche. Ils pouvaient ensuite achever leur séjour par la visite de la célèbre cathédrale et songer enfin à rejoindre Ballan-Miré en fin de journée

 

 

 Signature de notre jumelage avec la ville de Zarasai en Lituanie le 13 août 2017