Ballan-Miré compte 8295 habitants (au 1er janvier 2014) qui se répartissent sur un territoire de 2616 hectares constitués à 23% de bois. de plus la vallée du Cher, les plaines cultivées, les peupleraies et les vallons constituent autant d'autres attraits pour un cadre de vie.
Son site Internet est www.mairie-ballan-mire.fr

  Située aux portes de Tours, la commune jouit d'une situation privilégiée associant judicieusement les services de la ville aux plaisirs de la campagne.

  Le canton de Ballan-Miré est composé de 7 communes : Berthenay - Druye - La Riche - Saint-Genouph - Savonnières - Villandry et Ballan-Miré qui en est le chef-lieu.

  Depuis le 1er janvier 2010, Ballan-Miré a rejoint la communauté d'agglomération de Tour(s)plus.

 

  Origine du nom

  Ce fut Balatédo au Ve siècle, Balanum en 1078, plus tard Balatido, Balamuo puis Balamus au XIIIe siècle et Ballam  au XVIIIe. Ce n'est qu'en 1818 que Ballan et Miré ne formèrent qu'une seule et même commune. Mais ce n'est que le 12 avril 1920 que le nom définitif de "Ballan-Miré" est adopté.

  Depuis toujours, le nom de Ballan-Miré est associé aux axes de communication qui traversèrent la région, ce qui en fait l'un des plus vieux bourgs de la Touraine.

  Ce sont tout d'abord les nombreux chemins gaulois qui sillonnent notre territoire dont l'un reliait Tours à Chinon jusqu'en 1750.

  Dès le premier siècle, c'est la célèbre Voie Romaine d'Aquitaine "Tours - Poitiers" qui traverse Ballan-Miré et conduit jusqu'en Espagne. Sur cette voie passe les pèlerins qui se rendent à Saint-Jacques de Compostelle et ceux qui, venant du Sud, se rendent à Saint-Martin de Tours, célèbre dans toute la gaule.

  Du XVIe au XIXe siècle, le Cher, avec ses gabares et ses bateliers, assure e transport et le commerce des marchandises (des traces subsistent au Grand Moulin).

  Enfin, le 25 mai 1875, c'est l'inauguration de la dernière branche de l'étoile ferroviaire : Chinon - Ballan-Miré - Tours, reliant Paris aux Sables d'Olonne.
Toutes ces voies de communication ont contribué au développement résidentiel et architectural du bourg de Ballan-Miré.

  Au carrefour des routes et de l'histoire, Ballan-Miré ne peut, certes, s'enorgueillir d'un château de renom, mais la cité et sa campagne regorgent de traces, d'empreintes, de souvenirs des temps passés comme un puzzle secret dont la trame s'étend de l'antiquité jusqu'à nos jours.

 

Patrimoine

  L'église Saint-Venant du XIIe siècle domine toujours la ville et ses vitraux sont inscrits à l'inventaire des monuments historiques. Il s'agit de magnifiques verrières du XVIe siècle, commandées par Jacques de Beaune, surintendant des finances de François Ier. L'église fut agrandie en 1516.

  Le grand Moulin fut édifié entre 1515 et 1520 au milieu du Cher.

  Le lavoir, creusé en 1865, a été remis en état en 1980 ainsi que l'étang en 1984.

 

Actualités

** Vous souhaitez accueillir des étrangers lors d'échanges ? Rendez-vous sur notre page "réalisations, puis rencontres".

 

 

Flash d'information

Nos projets à court terme

 

Resserrer les liens avec les jumelages existants, après les changements chez nous.

Engagement de pourparler pour un jumelage avec le Portugal, l'Irlande.

le jumelage avec la Lituanie officiellement signé à Zarasai à la mi-août 2017

Lire la suite...

Nos projets à long Terme


Pourparler avec les différentes villes déjà contactées pour envisager un ou plusieurs jumelages (Portugal - Espagne - Irlande)

Organisation d'une Brocante

Lire la suite...